Le suisse Jacques Legeret exposait à Peypin d'Aigues sa collection de quilts amish célèbres pour leurs motifs symboliques, leurs couleurs restrictives et leur matelassage manuel.

25052017 053

25052017 054

25052017 055

25052017 056

25052017 058

25052017 057

Anne Kelly une anglaise qui parle, en excellent français, de son travail d'art textile et de mixed media:

25052017 059

25052017 060

25052017 061

25052017 062

25052017 063

25052017 064

25052017 065

Cecìlia et Mercè, espagnoles enthousiastes, expliquent leur démarche créative pour leurs quilts en soie. Lors d'un repas gargantuesque dans un grand restaurant elles ont photographié les plats puis les ont interprétés dans une explosion de couleurs et avec un travail de broderies sur matières novateur. Elles brodent avec une simple machine domestique.

25052017 066

25052017 067

25052017 068

25052017 069

25052017 071

25052017 072

25052017 074

 

A la machine aussi, des rideaux en pojagi:

25052017 070

25052017 073

25052017 075

Dans la jolie boutique voûtée de Nicole de la Bastide à la Bastide des Jourdans, Elena Bessièresrusse qui vit à Nice, a voulu représenter l'attentat du 14 juillet 2016 sur la Promenade de Anglais:

25052017 078

25052017 079

Avec les premières chaleurs, les rues fortement pentues et la signalétique erratique l'expo des Filles à lier à l'Eglise Notre-Dame de la Consolation s'est faite désirer. L'influence de Léa Stansal, dont elles sont les élèves, est manifeste chez Claire Hortet, Karine Benayoun et Marianne LemoineLe kitch revisité qui reste kitch.

25052017 080

25052017 081

25052017 082

Au gré de la balade s'attarder sur de beaux points de vue:

25052017 083

25052017 084